Faut-il intervenir ?

En forêt ou en campagne, il faudrait d'abord vérifier si les parents s'en occupent. Depuis le moment où le petit sort du nid jusqu'à ce qu'il soit indépendant, il est toujours nourri par ses parents. En vous tenant un peu à l'écart, vous verrez en quelques minutes si un ou deux adultes viennent vers le poussin. Cette période de transition, quand le petit oiseau ne vole pas encore très bien, est normale dans la nature, même si c'est un moment dangereux pour le petit oiseau. Dans le cas où vous voyez clairement des adultes s'occuper du poussin, il vaut peut-être mieux passer son chemin et laisser faire la nature. Dans le cas contraire, il faut prendre l'oisillon. En présence de danger immédiat comme des prédateurs ou une route fréquentée, ou dans un biotope inadéquat, il faut prendre l'oisillon.

Gardez à l'esprit qu'un poussin tombé du nid n'est peut-être pas viable. Les parents éliminent tout oiseau avec un défaut, comme ceux ayant une déformation ou ceux qui mangent mal ou présentent un trouble quelconque. Ces tares ne sont pas toujours visibles et l'oiseau, même bien soigné, peut donc mourir après quelques jours sans raison apparente. Les autres cas de chute du nid sont accidentelles, même parfois avec les oisillons les plus dynamiques qui malheureusement tombent un ou deux jours trop tôt. Dans ces cas, il vaut évidemment la peine de tenter de le sauver !

Il faut mettre l'oiseau dans un lieu confiné, tempéré et sombre, l'idéal étant un petit carton avec des petits trous pour laisser passer l'air, tenu à l'ombre. Le fait d'être dans le noir calme l'oiseau. La cage est le pire moyen de garder un oiseau, en tout cas le meilleur pour l'apprivoiser et donc à moyen terme de lui enlever toute chance de survie en nature. Cela lui enlève tout réflexe d'esquive et il a bien des chances d'être la proie du premier chat venu. Si vous n'avez rien d'autre sous la main, couvrez la cage d'une couverture.

Contacts

Vaux-Lierre

Urgence

Faire un don